Titre

dequoi-titre

 

Ce projet est une expérimentation qui fait partie d’une recherche plus large, menée dans le cadre d’un projet étudiant portant sur la participation. Ainsi, le projet des bouteilles à la mer consiste en la mise en circulation de livre(t)s de mains en mains. Ces derniers incluent dans leurs conceptions un moyen d’être renvoyés (ils sont timbrés, ou situent une boîte de retour). Ce site internet permet de pouvoir retracer l’histoire et découvrir le parcours de chaque support renvoyé. Chaque livre(t) se différencie des autres via divers paramètres: son graphisme, sa forme, sa règle du jeu et la manière dont elle est formulée, l’indication du moment de retour, la mise en page de son contenu, l’impulsion première lors du lancement, la consigne de transmission, etc.

 

 

Le premier lancement (de cinquante livrets) a été fait lors des journées portes ouvertes de l’école nationale supérieure des Arts Décoratifs, les 23 et 24 janvier 2016.

jpo

Ces livrets jouaient sur des paramètres de retour (un date ou un nombre de participants – huit ou seize), mais aussi sur la nature de la transmission (entre personnes qui se connaissent, ou pas, ou abandonné de lieux en lieux). Sur cinquante livrets, trois sont revenus.

 

 

Le second lancement (de vingt livrets) a été fait à la fin du mois de mars, les livrets devant être renvoyés avant le 2 ou le 12 avril. Ils posaient la question: « de quoi ne parle-t-on pas assez ? ». Huit sont revenus.

2e2

 

 

Les troisième (trente livrets) et quatrième (cinquante livrets) lancements invitent le premier participant a poser la question de son choix à la suite de la chaîne. Le troisième lancement a été contextualisé pendant une nuit debout, tandis que le quatrième test de ce même dispositif de main en main comme auparavant.

3e4e

 

 

Le cinquième lancement (de dix livrets) joue sur l’explication orale par bouche-à-oreille de cette expérience. Ainsi les règles du jeu de ce dispositif n’y sont pas inscrites, laissant le soin à chaque participant d’expliquer au suivant le fonctionnement.

5e

 

 

Le sixième lancement (de dix livrets) joue sur le format.

6e

 

 

Le septième et le huitième lancement (de vingt livres chacun) jouent sur des variables formelles. Ici c’est la nature même du dispositif qui change: les reliures, la mise en page, les choix de papiers font passer le dispositif de livret à livre.

7e2

8e

 

 

 

Le neuvième lancement (de quinze livrets) est contextualisé dans des familles.

9e

 

 

Le dixième lancement (de trente livrets) est une dernière tentative lancée dans divers contextes, avec une explication du dispositif plus visuelle.

10e

 

Enfin le dernier envoi sera contextualisé dans des refuges non-gardés du massif de Belledonne, dans la région grenobloise.

 

 

Sophie-Liesse Morin – 2016